Patrick CORDIER
NOS VÎS CABARETS
Place Léonce MAYENCE
(Place de la Coupe)

Café Vilain
Photo prise en 1921. Cet établissement était situé sur la place de la Coupe, juste à côté de la boulangerie actuelle.

Début 1900, ce café portait le doux nom de "Louis du Boulindjî", mari d'Aline Vilain qui était la tenancière; un jeu de bouloir se trouvait à l'arrière.

Plus loin, il y avait encore un autre bistrot, « le café Lipsin »
(d'après Robert Arcq)

Le café Vilain devint par la suite, « la Maison Colombophile » (cette inscription est encore visible sur la façade actuellement)

Les Cafés de la Coupe
Encore deux cafés sur la place de la Coupe que nous n'avons pas pu nommer !

Un au coin des rues Dewiest et Sohier à l'endroit de la pompe à essence actuelle.(ancienne maison de la distillerie Émile Soupart )

L'autre, sur le coin opposé, à l'angle des rues Dewiest et de la Bienfaisance où il y avait il y a quelques années un garage.

Juste à côté, direction Gohissart, il y avait -paraît il- un autre café, « le café de la Coupe »
chez Daix.

Une anecdote concernant la multitude des cafés à la coupe:

le couple de marchands de charbon Terwagne -Vanissenhoven faisait leur tournée en charrette avec leur cheval « Max »; ils habitaient dans la rue de la Bienfaisance et quand Madame revenait de tournée par Gohissart, Max, le brave cheval, refusait de tourner à droite dans la rue de la Bienfaisance! En fait, il faisait le tour de la place à chaque fois!!

Son maître lui avait bien appris: il passait boire un coup dans tous les cafés de la place avant de rentrer chez lui!!

Chez Stoffel
Café situé sur la place de la Coupe, juste en dessous de la boulangerie fermée il y a peu.

Il fut fondé en 1899 et c'était également un coiffeur!

La photo ci-dessus fut prise en 1930; les Zouaves du Spinoy (fondé en 1822) posent fièrement devant l'établissement.
Nous ne savons pas s'ils étaient là pour boire un coup ou se faire une belle coupe!!

Le commandant du groupe, Mr Malbecq Victor, se trouve juste à côté de l'accordéoniste.