Albert DEQUESNE
CHAPELLES ET POTALES
Notre Dame de la Consolation - rue de la Consolation
Malgré le décor urbain qui l'entoure, cette petite chapelle en briques rappelle la rusticité de l'endroit où elle a été établie puisque au XVIIIe siècle et jusqu'à la construction de la ferme qui lui a été accolée, elle se trouvait seule au bord du chemin reliant Heigne à la Coupe - aujourd'hui rue de la Consolation - à l'ombre de deux grands arbres dont il ne reste plus qu'une souche.
Cl. A. DEQUESNE
Cl. A. DEQUESNE
Une petite chapelle dans toute sa simplicité !
Et si on l'imaginait telle qu'elle était autrefois, seule à l'abri de deux grands arbres...
Quand le clocher de Gohissart (1871) n'apparaissait pas encore au loin...
Cl. A. DEQUESNE
Cl. A. DEQUESNE
NOTES :

NOTRE DAME

Que ce soit de Hal, de Fatima, de Beauraing, de la Consolation, de Bonsecours, de Lourdes, des Affligés, de Grâce, etc. il s'agit toujours bien évidemment de la Vierge Marie.  Elle a ainsi été qualifiée de noms différents après des apparitions (Lourdes, Fatima, Beauraing,...), après avoir été reconnue comme ayant intercédé en faveur de l'un ou l'autre cas de maladie, de l'une ou l'autre demande particulière (de Hal, de la Consolation, de Grâce, des Affligés, ...).

On peut dire que chacune des porte ainsi sa part de "responsabilité" face à la dévotion populaire, mais il n'est pas rare - comme remarqué dans l'avant propos - de voir plusieurs dévotions se développer dans un même oratoire et ce, selon les événements de la vie quotidienne des habitants du quartier : il est évident que chacun ne pouvait ériger une potale ou une chapelle selon ses demandes d'intercession et se tournait donc vers le sanctuaire le plus proche.

Ne nous étonnons donc pas de rencontrer des ex-voto adressés différemment dans un même endroit.  Un exemple parmi d'autres est la "chapelle blanche" de la rue de Colnet qui ne mentionne aucune dédicace.