Lucien DELVECCHIO
LE CHARBON

EVOLUTION SOCIO-INDUSTRIELLE
En guise de Synthèse

Jusqu'au 18e siècle, l'exploitation du charbon n'avait guère évolué, et cela pour les raisons majeures suivantes :

1. Le mode de Concession

Le charbonnier n'était pas tenté d'entreprendre de grands travaux si le droit d'exploiter lui avait été octroyé pour une période brève et pouvait (souvent) lui être retiré sans préavis...

Le cas de Charleroi est encore plus compliqué.  Le bassin était constitué d'un enchevêtrement complexe de différentes juridictions : Lige, Namur, Hainaut et même Brabant.  En comté de Namur et Hainaut, les sous-sols dépendaient du Seigneur, tandis qu'en Brabant, les mines étaient de droit régalien (royal ou impérial).

2. L'inexpérience des Ouvriers

La recherche et l'extraction du charbon se faisait de façon empirique et en fonction des caractéristiques du gisement.

3. La hausse du coût d'extraction

L'évolution des techniques (cuvelage des puits, aérage des galeries, consolidation des soutènements, exhaure des eaux, translation verticale du personnel et du matériel, etc...) entraînent des coûts de production plus élevés.  De plus, l'absence de sondages provoquait parfois le démarrage d'une exploitation sans forte concentration de houille...

4.  L'absence des débouchés

Avant le 18e siècle, principalement les pauvres et les forgerons utilisaient ce combustible.  Vers la moitié du 17e siècle, les verriers puis au 18e siècle les sidérurgistes s'y intéressent. 

Disponible dans la publication.