Patrick CORDIER
Jules FRANCQ
SANTE
Début 1900, sa santé commença à décliner : il souffrait de l'estomac (ulcères) et des intestins.
Chaque année, en mai, il fait la fièvre des foins.

A cause de sa vie professionnelle stressante et trop fournie et de ses problèmes de santé, abattu, fatigué, il lègue une partie de ses affaires à son frère Léon (négociant verres et bois).

Il subit des lavements, se soumet à un régime sévère à base de lait (4 litres / jour) et achète même une vache... !!!
Jules Francq est, de nature, un bon vivant comme vous l'indiquent les factures ci-dessous.
Il rencontre le Dr Dandois de Louvain qui lui prescrit de la morphine et du chloroforme tellement les douleurs étaient insupportables.

Le chirurgien l'opéra le 26.05.1904.  Coût de l'opération : 25.000 FB payés par "Maman Julie", sa belle-mère.

Ayant récupéré toutes ses facultés, il reprend la direction de ses affaires.

Son demi-frère (Léon) meurt le 06.06.1906 dans un accident de... VOITURE !!!.  Jules sera durement affecté par ce décès.