Philippe GOETHALS
A LA DECOUVERTE DE HEIGNE

6. L'ALLEE DES PROMENEURS ET LE BOIS D'HEIGNE
Nous sommes en 1906 dans l'Allée des Promeneurs en plein Bois d'Heigne, l'ancien Bois Saint Pierre de Lobbes.  Jadis ce n'était qu'un sentier remplacé actuellement par une voie carrossable recouvrant une décharge ouverte lors de la construction de l'autoroute de Wallonie par la firme Betonac.

Comme son nom l'indique, le dimanche on venait s'y promener en tenue endimanchée après une semaine de dur labeur.

C'était aussi un accès possible pour se rendre le long des berges du Pièton et par la même occasion, rejoindre les guinguettes de la rue Dessous Bois.
Ce plan de 1775 nous montre l'aspect du Bois d'Heigne avant que le terril de Saint Quentin ne vienne l'amputer d'une grande partie de sa superficie.

Le terril se dresse sur l'emplacement du prés de la culée molle, ancienne petite vallée creusée par un ruisseau, prenant sa source près de la place Francq, pour se jeter ensuite dans le Pièton.
Voici le cône presque parfais du terril (toujours en exploitation sur la photo).  Grâce à la neige on distingue clairement le treuil au sommet tirant sur des rails des wagonnets venant déverser les résidus d'exploitation.