Philippe GOETHALS
Si nous remontons la rue de quelques mètres, nous pouvons emprunter la rue Mon Plaisir et aboutir sur la place Harpigny.

Dès 1890, Jean Baptiste HARPIGNY sollicita l'Administration Communale pour assainir ses terrains à la Bruhaute.  Il motive sa démarche en proposant ses terrains à bon prix aux ouvriers, en échange de la création de deux rues (rue Mon Plaisir et rue Aux Fauvettes) ainsi que d'une place pouvant servir de jeu de balle.

Il étaye sa démarche en proposant d'assainir également la cour Hembise, l'actuelle rue du Citoyen, et en proposant à l'Administration Communale de devenir propriétaire des nouveaux chemins ainsi créés.

La place Harpigny est construite sur l'emplacement de l'ancien "Wez-Gironne",  une ancienne mare servant autrefois d'abreuvoir communal.  Cette partie d'Heigne était jadis marécageuse, une vaste prairie spongieuse s'étendait en effet de la place Francq à la Bruhaute le long du Bois d'Heigne.

D'ailleurs, le nom du quartier "Bruhaute" peut se traduire par -marécage situé sur la hauteur- car à l'époque romane, le radical "bru" signifiait marais.

De nos jours, la place a été réaménagée, c'est devenu un îlot de verdure qui a fêté son centenaire fin du siècle passé.
1954 : place Harpigny, 11
A LA DECOUVERTE DE HEIGNE

9. Place HARPIGNY