Philippe GOETHALS
A LA DECOUVERTE DE HEIGNE
16. Rue de l'Institut
Nous venons de quitter la rue des Aiselies et nous nous situons dans la rue de la Clinique.  On aperçoit l'Hôtel de l'Institut créé pour héberger les nombreuses personnes venant rendre visite aux patients de l'Institut Dogniaux tant celui-ci était réputé en Belgique et même à l'étranger. 
Juste devant l'Institut Dogniaux se situait un ancien Estaminet.  Un café-restaurant "A la Réunion des Enfants du Nord" bien utile pour les visiteurs de l'Institut.  Le facteur vient juste d'apporter le courrier.  Poursuivons le parcours pour nous diriger vers la rue de la Madeleine, nous nous situons dans la moitié de la rue de l'Institut, autrefois dénommée Chemin du Moulin d'Heigne.  La rue ne fut pavée que très tard car le Docteur Dogniaux préférait de la terre battue afin de minimiser le bruit du charroi pour ses malades.
Retournons une dernière fois pour découvrir l'aspect de la rue de l'Institut vue dans l'autre sens.
On remarque qu'il nous faut revenir sur nos pas car on a complètement oublié de parler de l'Institut Dogniaux.  C'est pourtant un bâtiment qui ne passe pas inaperçu.  On le distingue clairement au loin sur la gauche de la photo précédente...  (L'aviez vous remarqué ?)
Ci-dessus, une publicité de l'Institut; à cette époque la publicité pour les établissements de soins était permise.  On peut constater qu'il était fier de son oeuvre et ne se gênait pas pour le dire au grand public.
Louis DOGNIAUX entama sa vie professionnelle en fondant l'Institut Chirurgical de Jumet en 1892.  Là, il opérait riches et pauvres, mais seuls les premiers lui rétribuaient ses soins
Sur le site de l'Institut, dans le parc se dresse encore l'ancien moulin Hembise que le docteur Dogniaux aménagea en salle de consultations et même en morgue.  La rue s'appelait d'ailleurs autrefois la rue du Moulin.
Ci-dessous nous découvrons le premier bâtiment de l'Institut; c'était l'ancienne demeure de Monsieur Baudoux qui exploitait autrefois une chaînerie.  Ce n'est que plus tard que le Dr Dogniaux fit construire les bâtiments que nous connaissons encore aujourd'hui.  C'est grâce à son épouse, la soeur du brasseur Biernaux, et aux mécènes qu'il a pu agrandir ainsi son hôpital et même en créer un deuxième : l'Hôtel Dieu (voir rue du Masy).  Les bâtiments de la rue de l'Institut sont occupés de nos jours (2001) par un home scolaire de l'Etat.
Juste au bout de la rue, sur notre droite, se situait l'ancienne Brasserie de la Madeleine dont nous voyons une des voitures tirées par des superbes et puissants percherons pour aller livrer les tonneaux de bière dans les différents estaminets de la commune.
La boucle est bouclée !  Nous sommes revenus dans la rue de la Madeleine dont nous apercevons l'emplacement du phalanstère créé par le Charbonnage du Centre de Jumet. 
La vue du dessous nous fait découvrir la rue depuis la place Francq.  Le bâtiment blanc sur la droite muni d'une pancarte au dessus de la porte n'était autre que le célèbre salon Francq où se déroulaient pièces de théâtre et concerts attirant le beau monde de Jumet.  Il est de nos jours (2001) exploité par une coiffeuse pour dames.