VANDEN BERGHE
Jean-Marc
JUMET & SAINT-JUNIEN

La petite histoire
d'un jumelage...
Nous sommes en 1968...

Une révolution se prépare, mais pas celle que vous croyez !

Voilà déjà quelque temps qu'une idée un peu folle trotte dans la tête de Jean DETERVILLE, le bourgmestre de Jumet.

Pourquoi, en effet, ne serait-il pas possible "d'exporter" Jumet ?
Pourquoi Jumet ne pourrait-elle pas sortir de ses frontières ?

L'idée de mettre sur pied un jumelage avec une cité soeur germe progressivement dans son esprit.

Seulement voilà...  Un jumelage, cela ne s'improvise pas !
Quelques questions se posent immédiatement : jumeler oui, mais avec qui ?  Comment organise-t-on un tel événement et quel type de manifestations faut-il envisager ?

Début 1969...

Le Conseil communal a réfléchi à la question.  Il est décidé de faire appel à des "professionnels" du jumelage.
Le bourgmestre et deux échevins, R. PAYEN et O. BERGER, descendent sur Paris pour faire adhérer leur commune à la Fédération Mondiale des Villes Unies.  Par la même occasion, ils y déposent un dossier complet de présentation.
Cette fédération pourrait être comparée à une agence matrimoniale dont le but est de faire gagner du temps aux cités qui cherchent à nouer des contacts.

Plus sérieusement, le principe majeur de la Charte des Cités unies est que le jumelage des villes, par la connaissance des hommes et l'amitié qui en découle, est le moyen de construire efficacement la paix.
Première approche...

Un premier contact est noué avec Gentilly, une ville d'Ile de France, située au sud de Paris, le long du périférique.
Le projet capote dès le départ.  En effet, il s'avère que Gentilly est une grande cité de type "HLM" dont l'infrastructure est peu propice aux grands rassemblements de personnes.
Deuxième chance...

La deuxième fois sera la bonne.
Après avoir étudié de nouvelles propositions émanant de la Fédération, contact est pris avec la petite ville de Saint-Junien, chef-lieu de canton dans le département de la Haute-Vienne.
Située à l'ouest du département, Saint-Junien, cité d'environ 11.000 habitants, est à l'époque un ancien et important centre de la ganterie.
Outre cette activité, elle compte encore quelques tanneries et mégisseries, et développe une industrie du papier largement alimentée par les forêts de Dordogne et du Limousin.

Une délégation comprenant le bourgmestre DETERVILLE, O. BERGER, R. PAYEN (échevins des Fêtes et des Régies) et A. LAMBERT (conseiller communal) se rend à Saint-Junien vers la fin du mois d'octobre 1969 aux fins d'y prendre les premiers contacts.

Les représentants jumetois sont accueillis  par Roland MAZOIN, maire, Martial PACAUD, maire honoraire, et tout le conseil municipal.  Les différents partenaires ne tardent pas à se trouver des atomes crochus et mettent en valeur, au travers de leurs discours, les nombreux points qui pourraient réunir les deux cités.
Les deux délégations photographiées devant la mairie de Saint-Junien.  Au premier rang (de gauche à droite) :
R. PAYEN, J. DETERVILLE, R. MAZOIN, O. BERGER,
A. LAMBERT
Collection :
Jean Deterville
Finalement, il est décidé que mai 1970 constituera la première étape du jumelage avec la venue des Saint-Juniauds à Jumet.
Mai 1970 - 142 Saint-Juniauds...

Pour une première, c'est une réussite !  La commune de Jumet met les petits plats dans les grands pour honorer ses nombreux invités.  Cent quarante-deux Saint-Juniauds, répartis dans les différentes familles, n'ont pas assez de quatre journées pour passer d'une cérémonie protocolaire à une rencontre sportive, un concert en plein air et des expositions.

Il ne s'agit pas moins de huit expositions qui sont mises sur pied à cette occasion.  Et voici quelques exemples :

La Madeleine en photos à la rue Derbèque
La vie de Calvin au Temple protestant de la rue Dewiest
La Chapelle d'Heigne et ses trésors
Les artistes jumetois au Café Lacroix à la Mallavée
...
Ce séjour à Jumet a manifestement marqué les esprits, comme en témoigne l'annonce, en décembre 1970, de la projection d'un film relatant ces quatre journées mémorables.
Mai 1971...

C'est une véritable vague jumetoise qui déferle en terre limousine.  Il ne s'agit pas moins de 370 personnes qui débarquent en gare de Saint-Junien.  Nombreux sont ceux et celles qui, en 2003, se souviennent encore de l'accueil reçu ce jour là.  Les quatre portes de la ville ont été fleuries.  Quinze kilomètres de guirlandes, des centaines d'oriflammes et de drapeaux ornent la cité.
Le programme qui attend les visiteurs n'a rien à envier à celui de l'année précédente.  Là aussi, une douzaine d'expositions, bien souvent organisées conjointement, permettent à tous de mieux se connaître.
Culture, sport et divertissement sont à l'ordre de quatre journées bien remplies. 
Les mouvements patriotiques ne sont pas oubliés et un pèlerinage est organisé à
Oradour-sur-Glane.  Voici le programme détaillé des festivités...
Le mariage des deux cités est définitivement scellé le 22 mai 1971 en la salle d'honneur de l'hôtel de ville de Saint-Junien.  Un échange de cadeaux succède aux discours de M. TOULAT, représentant du Comité des Villes Unies, R. MAZOIN et R. PAYEN, devenu entre-temps bourgmestre de Jumet.
La visite se poursuit par une visite du château de Rochechouart et s'achève par un bal au Palais des Sports.

Au terme de quatre jours de fête, nos vaillants jumetois reviennent la tête pleine de souvenirs et d'émotions.  De nombreux liens se sont tissés et vont traverser les générations.
30 ans plus tard...

Les anniversaires ont succédé aux anniversaires.  1981, 1991, 2001, que d'échanges en 30 ans !  Las, la fusion des communes et les coupes budgétaires ont mené la vie dure au Comité du jumelage.  Même si l'engouement du début a quelque peu faibli, de nombreux Saint-Juniauds et Jumetois ont gardé le contact et se retrouvent volontiers, que ce soit à l'occasion de la Madeleine, des Ostensions ou de fêtes familiales.

Le comité actuel se compose de Messieurs
DETERVILLE, PETIT, PIRSON, QUINAUX et BODART.
Cet article n'aurait pu voir le jour sans la précieuse collaboration de Monsieur
JEAN DETERVILLE
à qui j'adresse de vifs remerciements.
Collection :
Jean DOFNY
Collection :
Jean DOFNY
Collection :
Jean DOFNY
Collection :
Jean DOFNY
Collection :
Jean DOFNY